L’Actrice Yolanda Ramos est enchantée de faire partie du jury de la compétition espagnole à la 24ème édition du festival TV de Luchon

La semaine dernière, nous mettions à l’honneur le producteur Jordi B Oliva président du jury de la compétition espagnole du festival TV de Luchon. Aujourd’hui, c’est au tour de l’incroyable actrice Yolanda Ramos d’être sous les feux de la rampe vu qu’elle fait partie du même jury. L’actrice Maggie Civantos et l’acteur Unax Ugalde complètent celui-ci.

Bonjour Yolanda, cette année le festival TV de Luchon ouvre en grand ses portes à la compétition espagnole. Qu’est-ce que vous avez ressenti quand on vous a proposé de faire partie de son tout premier jury ?

J’ai été ravie de la proposition. Je suis amoureuse de la France, surtout du sud. J’ai de magnifiques souvenirs à Collioure. J’aime beaucoup le cinéma français et surtout la façon dont on traite la culture dans ce pays. J’admire la façon dont la France gère la culture et la politique. Quand vous avez quelque chose à dire, vous le revendiquez en manifestant pour faire bouger les choses. J’adore aussi le glamour des festivals français, plus simple, mais plus vrai.

Dans Paquita Salas, vous interprétez Noémie qui est un peu la confidente de l’agence mais surtout une « touche-à-tout » passant de vendeuse à domicile à coiffeuse, esthéticienne pour finir agent d’artistes. Que pensez-vous de l’évolution de votre personnage ?

Noémie tend des pièges aux gens, c’est un escroc qui a bon cœur malgré tout. Elle croit vraiment qu’elle peut tout faire. Elle s’entoure de gens qui sont des survivants, comme elle. C’est pour ça qu’elle réussit. En fait, je me suis rendue compte que beaucoup de gens sont comme ça. Même si tu fais de la fumée, au bout d’un moment tu crois à ce que tu dis.

Une belle aventure ?

Absolument, en plus les réalisateurs de « Paquita salas » Javier Calvo et Javier Ambrossi sont vraiment au top. Ils laissent vraiment l’acteur sortir ce qu’il a en lui. Ils appuient toutes les idées que l’acteur peut avoir de sa propre initiative. Les « Javis » encouragent la créativité des acteurs et l’applaudissent. Ils ont aussi eux-mêmes d’excellentes idées.

Beaucoup de réalisateurs donnent la peur au ventre aux acteurs dès qu’ils arrivent sur le tournage. Avec les « Javis », c’est tout le contraire. Ils mettent une bonne ambiance amicale qui permet d’être beaucoup plus professionnel.

C’est génial, cela doit permettre une bonne cohésion et l’épanouissement des acteurs dans leur travail.

Totalement. Par exemple, lorsque tu es sur le tournage, les « Javis » te laisse faire ce que tu veux. Et lorsqu’ils ont une idée, ils vont jusqu’à se traîner jusqu’à l’acteur, par terre pour ne pas être dans le champs des caméras, pour lui souffler quelque chose(rires collégiaux).

Parlons maintenant de la géniale comédie déjantée « Bienvenudos a la familia » où Victoria fait tout pour sa famille, surtout sa propre fille, quitte à franchir les limites dans la première saison. Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre personnage ?

Je pense que « Victoria » existe dans la vraie vie. Je peux la croiser tous les jours dans le métro. Même si elle est adulte, c’est avant tout à l’intérieur une petite fille remplie d’amour. Et parfois l’amour peut détruire. Victoria est comme une enfant qui veut être aimé, mais comme elle fait trop de bêtises on doit la recadrer, sinon ça part dans tout les sens (rires collégiaux). Au début quand on m’a présenté la série, on m’a dit que Victoria était alcoolique. J’ai refusé cette version en donnant clairement mon avis : « Non, ce personnage ne mérite pas d’être alcoolique. C’est une femme solitaire sans filtre, ce n’est pas pour autant qu’elle va se noyer dans l’alcool ».

C’est bien vrai.

J’ai donc eu gain de cause !

Alors que la seconde saison de « Bienvenudos a la familia » s’est terminée en Espagne, en France nous n’avons découvert que la première saison. Sans en dévoiler trop, pouvez-vous nous mettre l’eau à la bouche ?

Non, c’est top secret (rires). Il va vous falloir attendre la deuxième saison pour toutes informations. Je ne dirai rien (rires collégiaux). Mais, si vous voulez, je peux vous raconter une petite anecdote à la place ?

Oui, avec plaisir !

Pour « Bienvenudos a la familia » j’ai stipulé dans mon contrat que je souhaitais qu’on me laisse inventer plein de choses. Souvent, on nous remet un scénario qui ne correspond à nos attentes. Là j’ai pris les devants. Ils ont accepté en me disant : « C’est d’accord, mais le tournage va être tellement intense que tu ne vas pas avoir le temps d’inventer ». J’ai répondu : « Ne vous en faites pas j’en trouverai ». Et dans la réalité, ils m’ont donné ce temps. J’ai pu donner la réplique en improvisant, sur le moment.

C’est tout à votre honneur.

Merci beaucoup. Ils ont validé mes improvisations en les applaudissant. Ils ont été vraiment généreux avec moi et je leur en remercie.

Avez-vous des projets ou est-ce classé « secret défense » comme la seconde saison (rires collégiaux) ?

Je vais satisfaire votre curiosité cette fois-ci. Vu que je suis très souvent entrain d’inventer des choses sur les tournages concernant le script, je me suis demandée pourquoi ne pas écrire ma propre série. J’ai eu cette idée sur « Bienvenudos a la familia ». J’ai demandé à des acteurs de la série de participer à ce projet, car ce sont aussi de grands créateurs.

Je croise les doigts pour que votre projet aboutisse.

Merci c’est très gentil, je ne manquerai pas de vous le dire.

Sinon, avez-vous hâte que le festival commence ?

Oh oui, j’ai juste un peu peur d’avoir froid (rires) ! J’ai hâte de découvrir la ville de Luchon et ses montagnes. Mais aussi, j’ai très envie de rencontrer et d’échanger avec le public français. Alors venez tous au festival TV de Luchon !

RENDEZ-VOUS

Le jury de la compétition espagnole : Yolanda Ramos, Maggie Civantos, Unax Ugalde et Jordi B Oliva de la compétition espagnole vous donne rendez-vous au Festival TV de Luchon du lundi 07 au mardi 08 février pour découvrir une très belle sélection espagnole.

DATE DU FESTIVAL

Le Festival TV de Luchon aura lieu du 07 février au 13 février 2022. Les deux premiers jours sont dédiés à la compétition espagnole avec une cérémonie de remise des prix, suivie par la cérémonie d’ouverture de la compétition francophone avec les documentaires, les fictions et les séries. Sans oublier la cérémonie de clôture de l’évènement le samedi soir.

INFORMATIONS ET RÉSERVATIONS

Pour découvrir la programmation espagnole et francophone, direction le site officiel du festival TV de Luchon. Vous pourrez aussi accéder à la billetterie et réserver vos séances en ligne (attention, les places sont limitées).

A très vite à la 24ème édition du Festival TV de Luchon

 

Please follow and like us:
Pin Share
+1
0
+1
1
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

Laisser un commentaire