La fiancée de Dagobert de Didier Baux : Chronique de la rencontre 2.0 . ( Du virtuel au réel)

Le 21è siècle est synonyme de progrès, de virtuel… De nos jours, il existe une multitude de site de rencontre, cela en devient même impressionnant. Que vous ayez envie de sérieux, de plan cul, de rencontres coquines…, tout se trouve sur la toile mais il faut cependant faire attention. La fiancée de Dagobert nous retrace les différentes étapes d’une rencontre 2.0.

Didier Baux nous présente « La fiancée de Dagobert », roman épistolaire euphorisant qui raconte, pas à pas, la rencontre virtuelle entre Zoé et Florian sur le site internet « Sweet dream ». Deux quinquagénaires qui se sont lancés dans cette aventure, dans laquelle l’imagination joue un rôle important qui parfois nous transporte.

Les personnages :
les principaux

Zoé : magistrate d’une cinquantaine d’année, Zoé est une femme dynamique et épanouie. Avec cela, elle est aussi l’heureuse maman de deux grands garçons d’une précédente histoire. C’est une grande virtuose qui s’adonne à ses moments perdus à sa passion : le violon. Seule depuis quelques temps, elle décide, avec l’aide de sa meilleure amie et collègue Amandine, de s’inscrire sur un site de rencontre en ligne.
Grâce à son profil ravageur, Zoé va échanger avec le comique Florian. Très réticente au début du fait de la distance, elle s’habitue à ses échanges régulier jusqu’au jour de la rencontre réelle…

Florian : c’est un banquier quinquagénaire bien sous tout rapport. Florian est aussi papa d’une grande fille dont il est fier. Il est un passionné d’oenologie et est avide de connaissance dans ce domaine. Cependant, il est célibataire et toujours à la recherche de l’amour. De ce fait, avec l’aide de son meilleur ami Nicolas, il décide de s’inscrire sur un site de rencontre sur internet.
Bien que timide et réservé, avec l’aide de Nicolas, il va échanger avec Zoé. Il va accrocher très vite et les échanges de mails vont se transformer en emails, en sms…jusqu’au jour fatidique…

Les secondaires

Amandine : c’est la meilleure amie de Zoé.  elle est aussi magistrate et a une facilité et une aisance pour jouer avec les mots. Zoé lui demande son aide, pour égayer les joutes verbales endiablées avec Florian.

Nicolas : c’est le meilleur ami de Florian ; Il est journaliste sportif pour un célèbre magazine. Nicolas est un grand amateur des mots. Florian lui demande aussi son aide pour l’aider à correspondre avec facilité et aisance avec Zoé.

Synopsis :

Bienvenu sur le site « Sweet dream », le site de rencontre du moment où Florian et Zoé se sont inscrits, afin de rencontrer de belles personnes. Avec l’aide d’amandine et Nicolas, ils vont s’échanger une multitude de messages via la messagerie du site. De fabuleux échanges de mots tournés avec aisance et astuce font que tous les deux, s’imaginent par écran interposé le partenaire idéal.
Après plusieurs rendez-vous manqués, pour diverses raisons professionnels, à cause des transports…, ils vont arriver à organiser une premier rencontre en vrai. Malheureusement, ils se sont fait un portrait de chacun qui ne colle pas forcement à la réalité. Et le jour-J, ils se rendent compte qu’ils sont gênés, qu’ils ont moins de choses à se dire. Cela n’est pas aussi facile que par écran interposé. La réalité est différente de ce qu’ils s’étaient imaginés. Malheureusement pour Zoé et Florian, leur rencontre aura raison d’eux. Cependant, on entrevoie un soupçon de lumière en arrière plan, ils se pourrait que Cupidon est bien joué pour les deux aides linguistiques des protagonistes principaux. Chut, je vous laisse découvrir tout cela…

 

La fiancée de Dagobert est un magnifique et rocambolesque roman quelque peu épistolaire qui nous embarque dans les échanges passionnés entre Zoé et Florian. Cependant, malgré des échanges suaves, leur rencontre ne se passera pas comme prévu. L’image de leurs interlocuteurs respectifs ne colle pas à la réalité. C’est bien dommage mais derrière les mots se cachent deux personnages secondaires qui part le plus grand des hasards et à force d’enquête vont quand à eux se plaire….

Didier Baux nous offre une chronique adaptée à la réalité des rencontres sur internet. Effectivement parfois les mots sont trompeurs et s’amusent avec notre imagination. Le pouvoir des mots est très important et ce depuis toujours. Mais attention, il faut toujours se méfier de ce que l’on peut voir sur la toile.

La fiancée de Dagobert de Didier Baux ,211 pages €.

 

+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

Laisser un commentaire