Interview de Vincent Duluc pour la sortie d’un livre souvenir Coupe du Monde 2022 chez Solar !

Pas encore un mois qu la folle soirée du 18 Décembre s’est achevée. Par une cruelle désillusion, la deuxième après  2006. Un mois, si près et si loin . Un mois comme la durée de cette competition à nulle autre pareille qui nous aura donné tant d’émotions, tant de joies, de rebondissements et de chair de poule. Vous en avez, nous en sommes sûrs, encore des souvenirs plein la tête. Et bien, si vous voulez les conserver à jamais, comme nous, Solar et L’Equipe sortent ces jours ci un ouvrage qui récapitule les analyses du quotidien sportif pendant cette Coupe du Monde. Vous vous y délécterez probablement comme moi des chroniques post match de Vincent Duluc, parfois aussi savoureuses que peut l’être le match lui même. L’occasion était donc belle, afin de vous présenter ce livre ( références en bas d’article) de demander à la plume de l’Equipe son ressenti sur ce mois en ballon ….. 

Bonjour Vincent, tout d’abord quel bilan faîtes vous de cette Coupe du Monde et de la place qu’elle laissera dans l’histoire ?

Bonjour Damien, et bien tout d’abord comme chacun sait, des conditions très particulières, de par la saison, le contexte géopolitique. Le monde entier était curieux de voir si le Qatar allait être à la hauteur, et force est de constater que le Qatar a réussi son pari en terme d’organisation. De plus, pour le suiveur, c’était très sympa d’avoir ce côté “ville olympique” et de pouvoir assister à plusieurs matches dans une même journée, ce que le format habituel ne permet pas.

On se doit aussi bien sûr, et il en est beaucoup question dans le livre, de parler du parcours des Bleus. Quel regard portez vous sur cette épopée et qu’a t il manqué pour qu’elle se solde victorieusement ?

Un parcours assez inéspéré il est vrai ! On a tous eu un peu peur de la malédiction du champion en titre qui ne passe pas les poules, et les circonstances étaient plutôt défavorables d’entrée avec un enchaînement de blessures et puis finalement cela a pris et nous a fait vivre de grands moments. Je pense que l’on ne réalise pas la portée de ce que fait cette Equipe de France. 4 Finales de Coupe du Monde sur les 7 dernières éditions, en finale de 3 des 4 des dernières compétitions, ajoutons à cela la Ligue des Nations, c’est énorme. Ensuite pour répondre à ton autre question, en finale certains ont été “mangés” par le contexte émotionnel, d’autres par le “virus”, dont on saura un jour toute la vérité. Quoi qu’il en soit, les Bleus sont passés à côté de 70 minutes de leur finale et cela leur a été fatal.

Cette Coupe du Monde, c’est aussi l’avènement définitif de Mbappe …

Absolument, il porte les Bleus. Tout en étant parfois en difficulté dans le jeu, moins tranchant sur certains matches, et pourtant il est impliqué sur tous les buts des Bleus sauf un, c’est phénoménal ce qu’il réalise.

                                                 

Dans votre chronique d’après finale, vous semblez dire qu’il existe une forme de justice quelque part à ce que Messi soulève cette Coupe du Monde . Le supporter des Bleus peut il malgré tout se “contenter” de cela ?

Je ne crois pas trop à l’idée de justice dans ce cas. En revanche ce que je note dans ma chronique c’est que le sacre de Messi rend cette finale historique. Quelque part c’est l’histoire rêvée que la FIFA aurait voulu écrire. Je ne crie pas au complot, pas du tout, mais tout semblait tourner en faveur des argentins sur cette édition.

Pour revenir aux Bleus, pensez vous que l’avenir va s’écrire avec cette jeune génération de joueurs entrants en finale? ( Camavinga, Thuram, Fofana, etc… ) 

Ils peuvent en faire partie bien sûr, mais devenir un taulier un Equipe de France c’est quelque chose qui prend du temps et il n’y a rien de garanti. Ce sont les mêmes qui n’avaient rien prouvé contre la Tunisie lors du 3 ème match donc prudence et attendons de voir, cela ne se décrète pas.

Y a t il des équipes qui vont surpris ou au contraire déçu lors de cette édition ?

Comme souvent, on constate que c’était souvent décevant dans l’expression collective et bien moins abouti que ce que l’on voit en club et il y a une forme de logique au vu des manques de vécu commun et d’automatismes. On a parfois eu de bonnes phases, de bonnes mi temps, les Bleus par moments aussi, j’ai souvenir d’un Serbie-Cameroun. L’Angleterre était peut être la plus séduisante à mon sens. Et au rang des déceptions, l’Allemagne, une décepton désormais durable .

On ne résiste pas au plaisir de nous éloigner un peu du sujet et de vous demander votre avis sur le Téfécé de cette saison.

Et bien, je ne les ai pas vu jouer autant que j’aurai aimé mais cela semble cohérent. De l’extérieur, cela semble moins idyllique que la saison passée, et c’est normal quand tu gagnes moins de matches. Je pense qu’autant le TFC avait réussi à trouver des joueurs d’impact pour la Ligue 2 autant c’est plus difficile de dénicher la même chose pour la Ligue 1 ou alors ça se paye. La politique du club est plutôt d’opter pour la Data de faço durable et si ça finit entre 8 et 14 tout ira bien. Maintenant pour exister au dessus en Ligue 1 il faut payer ! Mais le club semble entre de très bonnes mains avec Damien Comolli, je ne me fais pas de souci !

Merci Vincent, au plaisir de se recroiser !

Coupe du Monde 2022, Héros de légende, Solar et L’Equipe , 12.90 euros

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please follow and like us:
Pin Share
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

Laisser un commentaire