Entrevue avec Joséphine Japy pour “Jack Mimoun et les secrets de Val Verde”

Dernièrement, le Gaumont Labège a accueilli l’équipe du film de « Jack Mimoun et les secrets de Val Verde » pour une avant-première au pays des pirates et des aventuriers. Le co-réalisateur Ludovic Colbeau-Justin, ainsi que l’autre co-realisateur et acteur Malik Bentalha tout comme l’actrice Joséphine Japy étaient présents.

Joséphine Japy après avoir partagé avec le public nous a accordé une petite entrevue.

Bonjour Joséphine, vous incarnez le personnage d’Aurélie Diaz qui part à la recherche d’une légendaire Épée de pirate. Qu’avez-vous pensé en lisant le scénario, la première fois ?

J’avais toujours ce rêve de jouer une aventurière. Comme les réactions du public ce soir, on n’a pas l’habitude de voir ce genre de personnages dans le cinéma français, contrairement au cinéma américain. C’est ce cinéma qui m’a fait rêver quand j’étais petite. J’étais fan des films de la saga « Indiana Jones » et de « Jumanji ». J’avais vraiment envie d’interpréter ce genre de personnage. Ce qui est drôle, comme quoi parfois l’univers et la vie sont bien faits : J’en avais parlé 3 mois avant de recevoir le scénario de Malik (Bentalha).

Et donc, la première fois que j’ai lu le scénario je me suis dit que c’était exactement le rôle que je pouvais rêver de jouer, en tant qu’actrice mais aussi en tant que spectatrice ! Cette part à la fois d’humour et d’aventure. Je trouve que c’est vraiment un 50/50 des deux. Il n’y a pas un côté qui pêche par rapport à l’autre. C’est un vrai film de blagues et de vannes, avec des acteurs qui représentent pour moi ce que le meilleur humour français peut être. C’est aussi un grand film d’aventure avec des paysages et des situations qu’on n’a pas l’habitude de voir au cinéma en France aujourd’hui. J’ai eu envie de plonger tout de suite dans l’aventure avec Malik.

Quelle a été la scène la plus difficile à tourner ? Une avec de l’émotion ou celle avec une prise de risque comme la grimpette pour rejoindre un endroit précis.

Ce que vous venez de dire est assez juste, en fait c’est l’émotion, avec la grimpette en plus (rires collégiaux). Il y a vraiment eu un truc où les garçons ne nous ont rien épargner. C’était des vraies scènes de jeu avec des enjeux. C’est-à-dire de l’humour, des larmes, de la peur et de l’aventure dans des situations invraisemblables. Il fallait tourner ces situations en étant dans l’eau, penché au-dessus d’un ravin, perché à un arbre… En fait ce n’est pas l’un ou l’autre, c’est l’un dans l’autre (rires collégiaux). C’est ça qui a été le plus difficile sur ce tournage, le plus grand des challenges et en même temps ce que j’ai fait de plus extraordinaire sur le plateau.

Mais le début du tournage n’a pas été de tout repos non plus, je crois ?

C’est le moins que l’on puisse dire (rires collégiaux). A notre arrivée en Thaïlande, on a appris qu’on devait obligatoirement être confiné pendant 15 jours dans l’hôtel avant d’évoluer à l’extérieur, par rapport aux mesures pour éviter la Covid-19. Donc, il a fallu s’occuper (rires) !

Quelles sensations ressent-on en évoluant dans un monde de piraterie ?

C’est tellement génial ! C’est une envie d’enfant de construire des cabanes, d’inventer des histoires, de se mettre une cape sur le dos et de partir à l’aventure. J’aimerais que le monde de pirate soit la réalité (rires collégiaux) ! Comme ce qui se passe dans le film.

Des projets ?

Déjà, ce grand projet « Jack Mimoun et les secrets de Val Verde » qui sort au cinéma le mercredi 12 octobre.

Un rendez-vous à ne pas manquer ! On sera tous là.

Oh oui, il ne faut pas le louper. C’est gentil et je le pense aussi, je ne vais pas vous contredire (rires collégiaux). Et j’ai, à côté, un autre film bien différent de celui-ci « Les Chemins de Pierre » de Denis Imbert avec Jean Dujardin. C’est une adaptation du livre de Sylvain Tesson qui s’appelle « Sur les chemins noirs ». Mais aussi, une série sur Bernard Tapie qui sortira sur Netflix. Bernard Tapie est interprété par Laurent Laffite et moi je joue son épouse, Dominique Tapie.

Une nouvelle expérience ?

Oui, c’est ma première série et j’ai hâte de découvrir cet univers.

Génial, on aura l’occasion d’en reparler. Peut-être lors d’un festival série ?

Merci Vanessa, ce sera un réel plaisir d’en reparler avec vous au cours d’un festival de fiction.

Pour finir, une petite anecdote sur « Jack Mimoun et les secrets de Val Verde ». Revenir sur cette fameuse histoire de baiser ?

Ah non désolée, il n’y en a pas dans « Jack Mimoun et les secrets de Val Verde » (rires collégiaux). C’est d’ailleurs pour cela que j’ai accepté de faire le film, comme l’a si bien dit Malik tout à l’heure, ce que j’ai bien aimé dans le scénario c’est qu’on ne s’embrasse pas » (rires collégiaux). Mais c’est vrai que lorsqu’on est une jeune actrice, on reçoit tous sortes de scénarios où il y a tout de suite un baiser à la rencontre ou à un moment du film. Comme j’ai dit, j’ai reçu un film d’aventure quelques mois avant celui de Malik et justement à la fin, il y avait ce moment très cliché avec le soleil qui se couche et le baiser. Je me suis dit que c’était dommage ce manque d’originalité. Et ça fait partie de l’originalité de « Jack Mimoun » (rires collégiaux) aux grandes âmes de Malik. Ne vous en faites pas, Malik y remédiera dans le second volet si le public est au rendez-vous !

Merci Joséphine et longue vie à « Jack Mimoun et les secrets de Val Verde » !

Merci à vous et à bientôt pour de nouvelles aventures (rires collégiaux).

SYNOPSIS

Deux ans après avoir survécu seul sur l’île hostile de Val Verde, Jack Mimoun est devenu une star de l’aventure. Le livre racontant son expérience est un best-seller et son émission de télévision bat des records d’audience. Il est alors approché par la mystérieuse Aurélie Diaz qui va ramener Jack Mimoun sur Val Verde pour l’entraîner à la recherche de la légendaire Épée du pirate La Buse. Accompagnés de Bruno Quézac, l’ambitieux mais peu téméraire manager de Jack, et de Jean-Marc Bastos, un mercenaire aussi perturbé qu’imprévisible, nos aventuriers vont se lancer dans une incroyable chasse au trésor à travers la jungle de l’île aux mille dangers.

TOUS AU CINEMA

Retrouvez dès mercredi 12 octobre dans vos cinémas « Jack Mimoun et les secrets de Val Verde » et plus particulièrement les horaires du Gaumont Labège en appuyant ici et du Pathé Wilson juste.

Photos du montage : ©YanRB

Please follow and like us:
Pin Share
+1
0
+1
1
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

Laisser un commentaire