Le réalisateur Cédric Klapisch signe “En Corps”, un véritable hymne à toutes les danses et à la persévérance. Film en AVP ce soir au Gaumont Wilson

Ce soir, l’équipe du Gaumont Wilson nous invite, à travers l’univers de la danse, à croire en nos rêves malgré l’adversité avec une très belle avant-première du film « En Corps » en présence de son réalisateur Cédric Klapisch.

SYNOPSIS

Elise, 26 ans est une grande danseuse classique. Elle se blesse pendant un spectacle et apprend qu’elle ne pourra plus danser. Dès lors sa vie va être bouleversée, Elise va devoir apprendre à se réparer… Entre Paris et la Bretagne, au gré des rencontres et des expériences, des déceptions et des espoirs, Elise va se rapprocher d’une compagnie de danse contemporaine. Cette nouvelle façon de danser va lui permettre de retrouver un nouvel élan et aussi une nouvelle façon de vivre.

FASCINATION DE CEDRIC KLAPISH POUR LES PREMISSES DE L’AMOUR

À chacun de ses films ; de sa trilogie « L’Auberge espagnole » à « Deux mois » ; Cédric Klapisch nous ouvre les portes de l’éternelle adolescence, de ses désillusions, et de sa beauté de l’amour naissant. Et ce n’est pas son dernier film « En Corps » qui changera la donne, bien au contraire. Le film nous entraîne dans l’univers de la danse qui passionne particulièrement le réalisateur.

CASTING 4 ETOILES

Le rôle principal est interprété par la Première danseuse de l’Opéra de Paris Marion Barbeau. Elle se jette pour la première fois dans le milieu du cinéma en entrant dans la peau d’Elise, dans le tourbillon de la danse, le corps et cœur en action.

Elle est entourée de François Civil et Medhi Baki. Le premier campe le rôle de son kinésithérapeute qui, soignant le corps d’Elise, souhaite guérir aussi son cœur, son personnage de Yann est d’une naïveté touchante. Mehdi Baki, danseur professionnel à la ville comme à l’écran, joue Mehdi qui ne reste pas indifférent au charme d’Elise, et réciproquement.

Il faut noter aussi la présence de Muriel Robin dont le personnage pousse Elise à croire encore à son rêve : « J’avais touché le fond, si je n’étais pas descendue aussi bas, je n’aurais pas pu monter aussi haut ». Denis Podalydès se rajoute au casting, avec un personnage un peu froid qui ne sait pas comment s’y prendre avec ses 3 filles, notamment sa rêveuse de danseuse.

On n’oublie pas le couple Loïc/Sabrina incarné par l’incroyable Pio Marmai et la pétillante Souheila Yacoub qui apportent une vraie touche d’humour. Enfin, Hofesh Shechter qui interprète son propre rôle avec l’ensemble de sa compagnie finit de compléter un casting 4 étoiles !

NOTRE AVIS

Marion Barbeau, dans son rôle d’Elise est touchante de fragilité. Elle sublime le film par ses prouesses artistiques. Portée par la formidable distribution, elle s’implique à corps perdu dans son interprétation et se révèle. On se laisse emporter par l’univers de la danse et l’interprétation des acteurs filmés d’une main de maître, par Cédric Klapisch.

Il filme à merveille des corps qui prennent vie sous nos yeux. C’est un véritable hommage à toutes les danses et à la renaissance qui suit un coup dur. On aime et on en redemande ! Du générique de début à celui de fin, nous sommes portés par les mouvements et la musique, à la fois envoûtante et percutante. Un plaisir à voir et à entendre !

SEANCE

Rendez-vous ce soir, mercredi 09 mars, au Gaumont Wilson, à 20h15 pour assister à l’Avant-première en présence du réalisateur Cédric Klapisch.

RESERVATION

C’est complet pour ce soir !!! Mais n’hésitez pas à découvrir « En Corps » lors de sa sortie officielle au cinéma le mercredi 30 mars 2022.

Please follow and like us:
Pin Share
+1
0
+1
1
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

Une réflexion sur “Le réalisateur Cédric Klapisch signe “En Corps”, un véritable hymne à toutes les danses et à la persévérance. Film en AVP ce soir au Gaumont Wilson

Laisser un commentaire