Doutes : La part des anges de Zéa Marshall : découverte sensuelle de l’amour et de la vigne.

Il existe divers sentiments liés à l’amour : celui de nos parents, de nos amis, l’amour passion. Certains ne le connaîtront jamais, d’autres le dégusteront avec audace. Cependant, nous avons tous droit à l’amour quel qu’il soit. Zéa Marshall nous offre avec “Doutes : la part des anges”, une belle romance. Une histoire, certes d’un côté triste, mais avec une lueur d’espoir qui nous apprend à croire en la vie. Il faut savoir ouvrir son cœur et lâcher-prise.

Doute : la part des anges est une sublime ode à la vie, à l’espoir. Yaëlle et Landry sont deux âmes torturées qui n’ont pas connu ou très peu l’amour dans tous ces états. Ils vont ensemble le découvrir au gré de leur aventure. Cependant, la route qui les attend, est bien sinueuse. Mais au final, avec beaucoup de patience, ils découvriront les prémices de ce sublime état d’âme qu’est l’Amour.

Les personnages :

Yaëlle : est une jeune fille à l’aube de sa majorité, qui vient d’obtenir son bac et rêve de quitter sa vie actuelle. Elle mène une vie bien sombre, un père décédé qu’elle aimait plus que tout. Une mère violente, alcoolique qui ne joue pas son rôle. La vie l’a poussée à se forger une carapace tout au long de sa jeunesse. Celle-ci lui permet de ne pas souffrir des multiples reproches, moqueries de ses camarades de classe. De ce fait, elle n’a aucun ami afin de ne pas être déçue.

Yaëlle ne connaît donc pas l’amour, ni la tendresse. Elle va commencer son premier travail au domaine de Bel Air, propriété de la famille De La Motte. Au coeur de vigne, Yaëlle va y croiser un ancien camarade de sa classe « Landry ». Celui-ci l’intrigue, l’attire. Mais elle va refuser au début, de se rapprocher de lui, pour ne pas souffrir. Mais la tentation se fait intense, Yaëlle va tomber petit à petit sa carapace. Elle va découvrir tous ces sentiments qu’elle se refusait, par peur.

Il a chamboulé mon esprit.

Ressentir, ce n’est pas aimer au sens qui t’effraie : être bien, apprécier et simplement tenir à l’autre, car son contact vous fait chavirer.

Notre histoire est rare. Une simple attirance physique ne déclenche ce que nous avons vécu. Mon corps appelle le sien. Son corps es fait pour le mien.

Landry : est un homme fort séduisant issue de la famille De La Motte, grand propriétaire du domaine de vignobles. On pourrait croire qu’il a une vie de rêve. Malheureusement, les apparences sont parfois trompeuses. Il a été envoyé très tôt en pension. Ces parents ne lui ont jamais montré une once d’affection.

Heureusement, il peut compter sur ses proches amis. Pour lui, les filles représentent une gourmandise croustillante. Un jour, Landry va croiser le chemin de Yaëlle dans ses vignes. Sa personnalité va le troubler à un point qu’il n’explique pas. Landry la veut, mais elle ne veut pas souffrir.
Il va tout essayé pour l’obtenir. Landry sera son premier petit ami, elle lui fera découvrir l’amour. Il va essayer de lui ouvrir son cœur, mais ne sait pas comment faire. Landry devra lâcher prise et prouver à Yaëlle qu’elle est plus qu’une gourmandise.

Je serai patient, Bébé, je te veux et je ne veux plus le combattre.

Alors, oui, je suis malheureux, bousculé parce que tu es blessée. J’aimerais te soigner. Mais je ne sais pas si tu vas me faire assez confiance.

Apprends-moi à aimer, Bébé.

Synopsis :

L’histoire de Yaëlle et Landry est une sublime ode à l’espoir. Ils viennent tous les deux, d’univers différents. Elle est du mauvais côté de la barrière alors que lui est semble t’il du bon côté.
Cependant tout est relatif, Landry a un passé assez triste, un manque d’affection des ses parents. Il ne s’est pas ce que veut signifie le mot « aimer ». Heureusement, il a ses vrais amis sur qui il peut compter.

Leur rencontre a tout remis en question. Au début, tous les deux se cherchent. Yaëlle ne croit pas pouvoir intéresser un jeune homme comme Landry. Lui ne s’est pas comment l’aborder, l’attirer. Ils se troublent mutuellement et ne comprennent pas ce qui leur arrivent. Ils ne veulent pas souffrir mais leur attirance est plus forte. Yaëlle fait tomber sa carapace en premier, Landry a plus de mal à s’ouvrir et lui demande du temps pour apprendre. Les obstacles seront nombreux. Il faudra énormément de patience à Yaëlle. Il sera son professeur et elle son élève.

Zéa Marshall nous offre avec Doute, une sublime fresque gustative à la découverte de la sensualité, de l’amour et de la vigne. Un magnifique voyage de tous nos sens, qui vous fera découvrir un univers différent de nos habitudes littéraires. Doutes : la part des anges est le premier tome d’une saga, qui laissera libre court à votre imagination. Une belle promenade au milieu des vignes et un apprentissage de la sensualité seront le fil conducteur de ce premier tome.

Nous attendons avec impatience la suite des intrépides aventures gourmandes et sensuelles de Yaëlle et Landry.

+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

3 réflexions sur “Doutes : La part des anges de Zéa Marshall : découverte sensuelle de l’amour et de la vigne.

Laisser un commentaire