Pacific Rim : monstrueux trailer !

cinema-pacific-rimDepuis les premières lueurs du jeudi 13 décembre 2012, la geekosphère et plus généralement les cinéphiles sont en émoi : la bande-annonce du prochain film de Guillermo Del Toro, Pacific Rim, est en lige et en 2 minutes 20 fait instantanément oublier les ineptes Prométhéus, Dark Knight Rises, Avengers, Amazing Spiderman, etc subis cette année !
Comme le poster teaser ici en photo de présentation de l’article le montre, il sera question de gigantesques méchas (les deux points noirs de forme allongée sont des humains, histoire de vous donner un ordre d’idée de l’échelle), ces robots géants pilotés par des humains et popularisés il y a bien longtemps par un certain Golodorak et plus près de nous, remis sur le devant de la scène avec les anime Patlabor ou la série Neon Genesis Evangelion. Dans Pacific Rim, il sera principalement question d’une invasion de monstres géants (les kaiju) surgissant des entrailles de la terre et semant chaos et destruction dans le monde entier. La défense s’organise et la coopération de cinq continents donne lieu à la première ligne de défense incarné par ces mécha (les jaegers) d’origines diverses (russe, chinois, australien, américain, japonais).

La bande-annonce promet des combats homériques, un pur plaisir visuel superbement excitant qui va à l’encontre de la mode à la contrition des super-héros initiée par Nolan et son Batman dépressif et poursuivit par Man Of Steel (réalisé par le surcôté Zack Snyder) dont la bande-annonce dévoilée il y a deux jours (sortie en 2013, également) fait clairement du gringue à Terrence Malick dans son approche naturaliste du héros ce qui laisse présager le pire quant à l’élévation limitée que cela va procurer (un film de super-héros est fait pour que les spectateurs aient l’impression de côtoyer ces nouveaux dieux, pas pour rabaisser ces derniers).

Mais surtout, si l’on fait bien attention, on remarquera quelques images moins spectaculaires mais qui portent la signature thématique et visuelle du réalisateur mexicain et qui rassurent sur le potentiel d’un film qui sera bien plus qu’un spectacle de bourrin. La petite fille faisant face à l’horizon d’où émergent à grande vitesse des chasseurs, c’est l’enfance/innocence confrontée à l’horreur de la guerre, de la violence, de la monstruosité, ce que Del Toro a exploré dans quasiment tous ses films (Chronos, L’échine du Diable, Mimic, Le Labyrinthe de Pan, même les deux Hellboy, seul Blade 2 y échappe) et surtout le plan de la faille dans la croûte terrestre et la voix-off énonçant l’arrivée massive de monstres renvoient à des images lovecraftiennes où Cthulhu et les autres créatures cyclopéennes innommables attendant dans l’ombre interdimensionnelle se réveillent. La littérature du maître de Providence, H.P Lovecraft, que Del Toro avait abordé par le biais de son adaptation du comics Hellboy. Et connaissant l’amour de Del Toro pour les freaks en tout genre (TOUS ses films traite de la monstruosité avec une belle ambiguïté), il faut s’attendre à une vision très très loin d’être unilatéralement manichéenne. La tagline percutante en diable semble aller dans ce sens : “To fight monsters, we created monsters”.

Un Del Toro décidément en vedette en cette fin d’année puisqu’il a participé au Hobbit qui vient de débuter son voyage inattendu et qu’il est le producteur des Cinq Légendes, la baffe d’animation de l’année.

L’attente va être longue jusqu’au 17 juillet 2013, date de sortie du film (heureusement que de nombreux potentiels chef-d’œuvre viendront égayer le premier semestre 2013, mais nous aurons le temps d’y revenir)…

Please follow and like us:
Pin Share
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

Laisser un commentaire