Intimes connexions de Sonia Saint Germain : l’intensité des mots.

Pouvoir communiquer des mots sur les maux qui nous font ou nous ont fait souffrir est comme un exutoire. Sonia Saint Germain nous offre le plaidoyer des confidences intimes entre Nara et Adam.

Nara, prodigieuse soumise souffre de sa dernière relation BDSM. Elle essaie tant bien que mal au travers d’une correspondance avec un inconnu ( Adam) de reprendre confiance en elle.  Elle se confie sans relève, corps et âme, à ce bel inconnu. Attention, ceux ne sont pas de simples échanges mais plutôt des mots intimes que chacun se fait sur leur personnalité, sur leur appartenances sexuelles mais tout cela en poésie.
Des confessions aussi intimes entre deux êtres qui ne se connaissent pas, jusqu’où cela peut aller ?

Les personnages principaux :

Nara : grande soumise qui a souffert de sa dernière histoire avec son maître, reprend tout doucement goût à la vie. Elle a tant souffert mais garde son âme de soumise . Elle va confier ces mots à un homme rencontré par le plus grand des hasards. Que peut résulter d’une correspondances si intime ?

Je vous embrasse tendrement et merci encore pour ces moments d’échanges si intimes, vous m’avez sauvé la vie, Adam.

Adam: il vit une histoire très compliqués mais à la fois simple. Il va être surpris de recevoir un jour sur son profit facebook, un message d’une inconnue. Il se prend au jeu et confit lui aussi ces soucis au travers des mots. Jusqu’où tout cela va aller ?

Je suis complètement sous votre charme, vous êtes fascinante, vous me séduisez et me captiver à chacun de nos échanges.

Synopsis :

deux âmes inconnus mais qui ne s’opposent pas , tourmentés par divers maux, deviennent au fil d’une correspondances « épistolaires » des confidents. Chose étrange, ils ne se connaissait pas mais par le biais d’un échange de messages, il se découvre l’un l’autre. Ce ne sont pas de simples confidences mais plus un échange intimes comme de la poésie.
Elle lui raconte pour s’apaiser des souvenirs de ses diverses expériences de soumise. Adam, fait de même. Pour eux, c’est un exutoire, une manière de se libérer de leurs maux, tensions, de ce besoin vital.
Cette proximité par l’échange de mots permet à des sentiments de naître petit à petit. Jusqu’où cela va aller ?

Sonia Saint Germain nous offre un magnifique livre sur une touchante correspondances très intimes. Chaque mot a été tellement choisit qu’on croirait lire de la poésie.

Intimes connexions de Sonia Saint Germain, libertines éditions, 153 pages, 13 euros.

Please follow and like us:
Pin Share
+1
0
+1
2
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

Laisser un commentaire