Noyades : le nombre d’accidents en baisse par rapport à l’été 2018

En France, les noyades accidentelles sont responsables chaque année d’environ 1000 décès (dont la moitié pendant la période estivale) ; ce qui en fait la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans. Et pourtant, la plupart sont évitables.

Depuis le 1er juin 2021, il y a eu 700 noyades accidentelles (mortelles et non mortelles). Un chiffre en baisse de 22% par rapport à la même période en 2018, date de la dernière enquête Noyades de Santé publique France. 

Dans cette enquête, Santé publique France recense aussi bien les noyades mortelles que celles qui ont donné lieu à une prise en charge hospitalière. Ainsi, sur les 700 personnes qui se sont noyées accidentellement entre le 1er juin et le 8 août 2021, 168 sont décédées, contre 198 en 2018. L’organisme souligne toutefois que cette différence est « statistiquement non significative ».

En début d’été, l’agence sanitaire s’était inquiétée d’un nombre important de noyades survenues entre juin et juillet (300 dont 79 décès). Un bilan ayant pu être aggravé selon elle par le relâchement post-confinement (mauvaise condition physique, prise de poids..). 

Les noyades en baisse à cause du mauvais temps

Cette diminution « pourrait être liée aux conditions climatiques beaucoup moins favorables à la baignade », explique Santé publique France dans un communiqué. « On constate une baisse notable sur la première quinzaine de juillet et les tout premiers jours d’août », précise le responsable de l’enquête, Aymeric Ung, à nos confrères de l’AFP.

En 2018, « les conditions climatiques avaient été idéales quasiment tout l’été, avec une période de canicule entre fin juillet et début août », plus propice à la baignade, ajoute-t-il. Mais l’été 2021 n’est pas fini et le risque va augmenter avec les fortes chaleurs qui s’annoncent sur une partie de la France, avertit l’épidémiologiste.

L’Occitanie en deuxième position des régions les plus touchées

133 noyades accidentelles ont été recensées en Occitanie, dont 23 mortelles. La région talonne Provence-Alpes-Côte-d’Azur en matière de noyades ; qui comptabilise 149 noyades accidentelles, dont 23 mortelles également.

Et le bord de mer n’explique pas tout. En effet, la Haute-Garonne a compté davantage de noyades accidentelles en 2018 que l’Aude, la Manche ou le Finistère.

Un risque qui concerne tous les âges et tous les lieux de baignade

Parmi les 700 noyades accidentelles enregistrées sur la période de l’enquête de Santé publique France, 46 % sont survenues en mer, 24 % dans un cours ou un plan d’eau, 28 % dans une piscine et 2 % dans un autre lieu comme la baignoire ou un bassin. Parmi les noyades à la piscine, 63 % concernaient des enfants de moins de 6 ans.

baignade interdite

La ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, s’inquiétait d’ailleurs de l’augmentation des noyades chez les plus jeunes en raison de l’arrêt de la natation à l’école à cause des mesures sanitaires. Environ 800 000 écoliers et collégiens n’ont pas pu apprendre à nager ou pratiquer de manière régulière la discipline. 

Outre les jeunes, entre le 1er juin et le 8 août 2021, 163 personnes âgées de 65 ans et plus ont vécu une noyade accidentelle, dont 61 en sont décédés, ce qui représente 23 % du total.

Santé publique France insiste : ce n’est pas parce que le nombre de noyades est en baisse en comparaison à 2018 qu’il faut perdre en vigilance ! L’agence sanitaire recommande de tenir compte de son état de forme ainsi que de ces troubles physiques avant une baignade pour éviter tout accident.

Comment prévenir les noyades

Des gestes peuvent être adoptés pour se baigner en toute sécurité. Voici ce que Santé publique France vous recommande : 

Pour les plus petits :

  • Apprendre aux enfants à nager le plus tôt possible et les familiariser à l’aisance aquatique dès le plus jeune âge
  • Surveiller les enfants en permanence, toujours rester près d’eux quand ils jouent au bord de l’eau et se baigner avec eux lorsqu’ils sont dans l’eau
  • Chaque enfant doit être surveillé par un seul adulte qui en prend la responsabilité
  • Porter une vigilance particulière lors des baignades dans des piscines « hors-sol » (non enterrées) qui ne disposent pas de dispositif de sécurité

 

Pour les adultes :

  • Il n’est jamais trop tard pour commencer à apprendre à nager
  • S’informer sur les conditions météorologiques et, de manière générale, respecter les consignes de sécurité, les interdictions de baignade et choisir les zones de baignade surveillées signalées par les drapeaux de baignade, où l’intervention des équipes de secours est plus rapide
  • Tenir compte de son état de forme : ne pas se baigner si l’on ressent un trouble physique (fatigue, problèmes de santé, frissons) et ne pas surestimer son niveau de natation
  • Prévenir un proche avant de se baigner
  • Rentrer dans l’eau progressivement surtout après une longue exposition au soleil
  • Eviter la consommation d’alcool avant de se baigner
Please follow and like us:
Pin Share
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

Une réflexion sur “Noyades : le nombre d’accidents en baisse par rapport à l’été 2018

Laisser un commentaire